surcharge


surcharge

surcharge [ syrʃarʒ ] n. f.
• 1500; de surcharger
I
1Charge ajoutée à la charge ordinaire.
Spécialt, Turf Surplus de poids imposé à un cheval. handicap .
Fig. surcroît, surplus. Surcharge de dépenses, de travail. Spécialt Impôt qui s'ajoute à une charge.
2Charge qui excède la charge permise. Surcharge de bagages. excédent.
3Le fait de surcharger, d'être surchargé. La surcharge des voitures est dangereuse. Ascenseur en surcharge. Électrotechn. Surcharge d'un générateur.
Méd. Présence en excès d'une substance dans des cellules où on la trouve normalement en plus petite quantité. Surcharge du foie en glycogène. Surcharge ventriculaire : hypertrophie ou dilatation des ventricules cardiaques. Maladie de surcharge. Surcharge pondérale.
4(Abstrait) Excès, surabondance. « La chapelle est décorée avec une surcharge de colifichets, de fanfreluches et de dorures inimaginable » (Gautier). débauche. « une surcharge fatigante d'observations techniques » (Bachelard). pléthore.
II
1Substitution d'un mot à un autre en surchargeant. Par ext. Mot écrit au-dessus d'un autre raturé. Les seules corrections du manuscrit étaient quelques surcharges.
Inscription imprimée en recouvrant une autre, et ajoutée après coup. Surcharge d'un timbre-poste, qui en modifie la valeur.
2Peint. Morceau peint ou dessiné par-dessus un autre comme retouche ou effet spécial.

surcharge nom féminin (de surcharger) Charge qui excède la normale : Payer une taxe pour une surcharge de bagages. Surcroît de peines, de dépenses, d'obligations : S'imposer une surcharge de travail. Mot écrit sur un autre mot raturé : Les actes publics doivent être écrits sans rature ni surcharge. Inscription imprimée après coup sur une autre pour en modifier ou en annuler la valeur. Bâtiment Charge supplémentaire que peut avoir à supporter une construction et qu'il faut envisager dans le calcul pour la détermination des éléments et matériaux à mettre en œuvre. Excès d'épaisseur d'un enduit. Électricité Excédent de la charge réelle sur la charge nominale d'un dispositif. Imprimerie Ce qui, dans une composition, sort des conditions ordinaires (tableaux, signes mathématiques, graphiques, etc.) et dont l'exécution entraîne une augmentation du prix de base. Postes Surimpression réalisée par l'administration postale au recto de certains timbres-poste pour ajouter une surtaxe, modifier la valeur d'affranchissement, etc. Turf Poids supplémentaire porté par les chevaux dans certaines courses. ● surcharge (expressions) nom féminin (de surcharger) En surcharge, en plus de la charge normale. Surcharge pondérale, excès de poids corporel. ● surcharge (synonymes) nom féminin (de surcharger) Charge qui excède la normale
Synonymes :
- excédent
Surcroît de peines, de dépenses, d'obligations
Synonymes :
- excédent
- surcroît
Mot écrit sur un autre mot raturé
Synonymes :
Turf. Poids supplémentaire porté par les chevaux dans certaines courses.
Synonymes :
Médecine. Surcharge pondérale
Synonymes :

surcharge
n. f.
d1./d Charge ajoutée à la charge habituelle. Une surcharge de responsabilités.
d2./d Excédent de charge, de poids par rapport à ce qui est autorisé. Rouler en surcharge.
|| CONSTR Effort supplémentaire que peut avoir à supporter une construction. Calcul des surcharges.
d3./d Fait d'être trop chargé de matière, trop abondant. La surcharge des programmes scolaires.
d4./d Mot écrit au-dessus d'un autre pour le remplacer.

⇒SURCHARGE, subst. fém.
A. — [Corresp. à surcharger A]
1. a) Charge supplémentaire ou excessive; ce qui constitue l'excédent de charge. J'ai revu sur la route du Sud les voitures bondées, les enfants roulés dans des plaids, les valises cordées, les chiens anxieux derrière les vitres, toutes les surcharges, tous les faix des nomades (COLETTE, Jumelle, 1938, p. 153). La surcharge à l'avant (...) durcit la direction (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 358).
Loc. adj. ou adv. En surcharge. En excédent de la charge normale, autorisée. Prendre plusieurs colis en surcharge. Un navire est dit en surcharge lorsque l'excès de poids qu'il a à bord le fait s'immerger au delà du plan de la flottaison prévue (SOÉ-DUP. 1906).
COURSES HIPPIQUES. Poids supplémentaire imposé à un cheval ayant déjà gagné des courses. Synon. handicap. J'avais remarqué dans une course de chevaux qu'un admirable jockey s'était laissé battre parce qu'il portait une surcharge de cinq kilogrammes (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 204).
b) MÉD. Surcharge alimentaire. ,,Ingestion d'une trop grande quantité d'aliments lors d'un même repas`` (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 53).
2. Charge, quantité d'énergie, de travail, etc. excédant les possibilités d'une machine, d'un système. Surcharge du réseau électrique. Si l'échappement se fait avec abondance de fumée noire, il faut en rechercher la cause dans une mauvaise utilisation du combustible (...) ou, éventuellement, une surcharge du moteur (AMBROISE, Monteur mécan., 1949, p. 87).
IMPR. ,,Ce qui, dans une composition, sort des conditions ordinaires, comme les tableaux, les sommaires, les notes, et dont l'exécution nécessite une augmentation du prix de base établi pour le texte courant`` (GDEL).
MÉD. ,,Excès de charge, de travail`` (MAN.-MAN. Méd. 1977). Surcharge ventriculaire (des ventricules cardiaques) dans certaines maladies du cœur (MAN.-MAN. Méd. 1977).
3. Au plur. Frais supplémentaires. Il avait été convenu que le mariage ne se ferait qu'au printemps, l'hiver étant pour les pauvres plein de surcharges et d'inquiétudes (A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 223).
4. Vx. Imposition excessive. Synon. surimposition. La surcharge rendant la possession des terres onéreuse, l'humble propriétaire abandonna son champ, ou le vendit à l'homme puissant; et les fortunes se concentrèrent en un moindre nombre de mains (VOLNEY, Ruines, 1791, p. 72).
B. — [Corresp. à surcharger B]
1. Fait d'ajouter des éléments décoratifs sur une façade, la surface d'un meuble, d'un objet d'art; éléments ainsi ajoutés. La rocaille plaît infiniment à cet art impérial [du Second Empire] qui ne craint pas le décor superflu et qui même semble croire que surcharge ornementale est synonyme de faste et de richesse (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 165):
Il me faudra remonter jusqu'à Valladolid et Aranda de Duero pour retrouver pareille opulence. Le mystère de ces édifices compliqués, comme je l'ai dit à propos de Vinaroz, est qu'ils ne laissent pas d'être magnifiques dans leur surcharge audacieuse. On ne peut comprendre cela qu'en Espagne, aux Indes et à Angkor, en se dépouillant de la mesure française.
T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 141.
PEINT. Élément(s) ajouté(s) après coup à un dessin, une peinture. Les dégradés les plus subtils, les silhouettes sans bavure (grâce à des caches de papier), les surcharges vaporeuses sont ainsi [grâce à l'aérographe] obtenues sans mal (Arts et litt., 1935, p. 28-12).
2. Mot ou séquence de mots écrits par-dessus d'autres mots, auxquels ils se substituent. Copie (...). En bon état, c'est-à-dire: d'une lisibilité parfaite, les surcharges étant rares, et en tout cas bien nettes et écrites à l'encre (GOURIOU, Mémento typogr., 1961, p. 3).
En partic. Élément(s) ajouté(s) après coup à un texte imprimé. Ces derniers caractères permettent d'ajouter, après coup, sur les feuilles imprimées, par ce procédé, les noms, les adresses des destinataires ou de remplir, dans le corps de la lettre, à la main, les blancs réservés intentionnellement sans que les surcharges puissent être distinguées par les destinataires (PETHOUD, Organ. industr. et comm., 1931, p.190).
POSTES ET TÉLÉCOMM. Inscription en surimpression sur un timbre-poste pour en modifier la valeur d'affranchissement. (Dict. XIXe et XXe s.).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin XIIIe-déb. XIVe s. [date du ms.] « poids dépassant celui qui peut être porté » (Proverbes, n° 1037 var., Prov. français, éd. J. Morawski), attest. isolée; b) 1690 (FUR.: si on bastit sur ce mur, cette surcharge le fera crever); c) 1842 « charge qui excède la charge permise » (BALZAC, Début vie, p. 308: la surcharge interdite par les ordonnances concernant la sûreté des voyageurs); 2. 1512 « excès d'impôts » (J. LE MAIRE, Différ. des schism., Œuvres, éd. Stecher, III, 309); 3. a) 1559 fig. « surcroît, surplus » (AMYOT, Marius, 84 ds LITTRÉ: une surcharge de nouvelle frayeur); b) 1738 (VOLTAIRE, Lett. Thiriot, 28 mars, ibid. : il n'y a point d'éloquence où il y a surcharge d'idées); 4. 1827 typogr. (BALZAC, Corresp., p. 299: je crois que l'on peut toujours évaluer à 3 ou 4 francs la surcharge de petit texte); 5. a) 1857 courses hippiques (ABOUT, loc. cit.); b) 1872 constr. « excès de charge donné à un plancher » (LITTRÉ). B. 1. 1636 « lettres écrites sur d'autres lettres » (MONET); 2. 1933 « impression typographique faite sur un timbre-poste pour en modifier la valeur » (Lar. 20e). C. 1857 en surcharge (FROMENTIN, Été Sahara, p. 152). Dér. de charge; préf. sur. Fréq. abs. littér.:107. Bbg. Dossiers de mots: autom. et informat. Néol. Marche. 1979, n° 9, p. 111. — QUEM. DDL t. 29.

surcharge [syʀʃaʀʒ] n. f.
ÉTYM. V. 1500; de surcharger.
———
I
A
1 Charge ajoutée à la charge ordinaire, fardeau supplémentaire. || Surcharge trop lourde.Trav. publ. || Charges permanentes et surcharges mobiles d'un pont (les véhicules). || Surcharges statiques, dynamiques, climatiques.(1872). Turf. Surplus de poids imposé à un cheval. Handicap.
En surcharge, loc. adv. || Poids en surcharge.Par métaphore. → Gravité, cit. 14.
2 (V. 1559). Fig. Surcroît, surplus. || Surcharge de dépenses et de périls (→ Fret, cit. 3). || Une surcharge de travail.
3 (1512). Impôt qui s'ajoute à une charge; alourdissement d'une charge.
1 Plusieurs, en 89, disaient qu'en quarante années ils avaient payé, avec ces surcharges bien plus que ne valaient les biens dont ils étaient propriétaires.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., III, X.
4 (1876). Typogr. Ce qui dans une composition vient s'ajouter au texte (notes, tableaux, sommaire, etc.).
B
1 Charge qui excède la charge permise. || Surcharge de bagages. Excédent.
2 (Déb. XVIe). Fait de surcharger, d'être surchargé. || La surcharge de l'estomac. Réplétion. || La surcharge des voitures est dangereuse. || Prendre des voyageurs en surcharge.
Méd. Présence en excès d'une substance dans des cellules où on la trouve normalement en plus petite quantité. || Surcharge du foie en glycogène. || Surcharge ventriculaire : hypertrophie ou dilatation des ventricules cardiaques.
3 (1738; abstrait). Excès, surabondance. Pléthore. || La surcharge des significations (→ Langue, cit. 36).Spécialt. Surabondance d'ornements. || La surcharge inutile du luxe ostentatoire (cit.).
2 La chapelle est décorée avec une surcharge de colifichets, de fanfreluches et de dorures inimaginable. Ce ne sont que colonnes torses, volutes, chicorées, incrustations de brèches de couleur; mosaïques de verre, marqueterie de nacre et de burgau, cristaux, miroirs à biseaux, soleils à rayons, transparents (…)
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 182.
3 Nombreuses sont les pages où le narrateur, féru d'idées scientifiques, plus ou moins solides, aboutit à une surcharge fatigante d'observations techniques.
G. Bachelard, l'Eau et les Rêves, p. 80.
———
II
1 (1636). Substitution d'un mot à un autre en surchargeant.Par ext. Mot écrit au-dessus d'un autre raturé. || Les seules corrections (cit. 5) du manuscrit étaient quelques surcharges. || Papier noir (cit. 10) de surcharges et de ratures. || Écrire un mot en surcharge.
(1933). Spécialt. Inscription imprimée en recouvrant une autre, et ajoutée après coup. || Surcharge d'un timbre-poste, qui en modifie la valeur. || Surcharge verticale, horizontale.
2 Peint. Morceau peint, dessiné par-dessus un autre, comme retouche ou comme effet spécial.
CONTR. Allégement, contrepoids.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • surchargé — surcharge [ syrʃarʒ ] n. f. • 1500; de surcharger I ♦ 1 ♦ Charge ajoutée à la charge ordinaire. ♢ Spécialt, Turf Surplus de poids imposé à un cheval. ⇒ handicap . ♢ Fig. ⇒ surcroît, surplus. Surcharge de dépenses, de travail. Spécialt …   Encyclopédie Universelle

  • surcharge — sur·charge 1 / sər ˌchärj/ vt 1: to impose a surcharge on surcharge a trustee for failing to exercise due care 2: to show an omission in (an account) for which credit ought to have been given surcharge 2 n 1: an ad …   Law dictionary

  • surchargé — surchargé, ée (sur char jé, jée) part. passé de surcharger. 1°   Qui a reçu une surcharge. Un cheval surchargé.    Par extension. Une famille surchargée d enfants.    Fig. •   Onze lustres complets surchargés de trois ans, BOILEAU Épît. X..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • surcharge — Surcharge. s. f. Nouvelle charge adjoustée à une autre. Ce cheval est assez chargé, il ne luy faut point de surcharge. cette surcharge l accablera. Il se dit aussi au figur. Il avoit desja de la peine à subsister, & pour surcharge, il a perdu son …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Surcharge — Sur*charge , v. t. [imp. & p. p. {Surcharged}; p. pr. & vb. n. {Surcharging}.] [F. surcharger. See {Sur }, and {Charge}, and cf. {Overcharge}, {Supercharge}, {Supercargo}.] 1. To overload; to overburden; to overmatch; to overcharge; as, to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Surcharge — Sur*charge , n. [F.] 1. An overcharge; an excessive load or burden; a load greater than can well be borne. [1913 Webster] A numerous nobility causeth poverty and inconvenience in a state, for it is surcharge of expense. Bacon. [1913 Webster] 2.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • surcharge — ► NOUN 1) an additional charge or payment. 2) a mark printed on a postage stamp changing its value. ► VERB 1) exact a surcharge from. 2) mark (a postage stamp) with a surcharge …   English terms dictionary

  • surcharge — [sʉr′chärj΄; ] also, for v. [, sər chärj′] vt. surcharged, surcharging [ME surchargen < OFr surcharger: see SUR 1 & CHARGE] 1. to overcharge 2. to overload; overburden 3. to fill to excess or beyond normal capac …   English World dictionary

  • surcharge — (v.) early 15c., from M.Fr. surcharger, from O.Fr. sur over (see SUR (Cf. sur )) + chargier to load (see CHARGE (Cf. charge)). The noun is also first attested early 15c …   Etymology dictionary

  • surcharge — An additional fee for nonstandard size mail or certain nonmachinable parcels …   Glossary of postal terms